Dès que se posent des situations particulières comme une grossesse, on a tendance à se demander toutes les compatibilités et incompatibilités qui entourent les situations quotidiennes, la nourriture et le sport en font partie. Alors qu’en est-il du sport pour les femmes enceintes ?

Dans le cas ou vous êtes nouvelle/ nouveau ici, nous vous conseillons la lecture de notre article sur : Les grands principes du CrossFit

Il est logique de se sentir un peu inquiète, on porte un enfant et il ne nous est pas possible de vérifier en temps réel qu’il se porte bien, on a donc rapidement tendance à voir des risques un peu partout et à savoir difficilement où sont les limites à poser.  

Le sport pour les femmes enceintes – Ce que cela signifie pour votre enfant

Aujourd’hui, les bienfaits du sport lors de la grossesse sont largement démontrés, et souvent les médecins conseillent de pratiquer une activité sportive, mais bien sûr ADAPTEE. Nous vous proposons donc cet article, avec quelques conseils, pour vous adapter et appréhender cette période que vous traversez ou qui vous attend.  

Nous vous rappelons en effet, qu’il ne faut pas vous essouffler, vous avez certes d’importantes réserves d’eau et de nourriture puisque c’est prévu par le corps, mais pas d’oxygène !  

Si vous êtes essoufflée, votre bébé aussi manquera d’oxygène, soyez donc douce avec vous-même, et adaptez-vous à cette situation.  Bien sûr, si vous êtes un peu essoufflée en montant les escaliers, pas de panique, mais il ne faut pas que ce soit répété et régulier comme une séance de cardio.  

Pour le CrossFit la pratique est donc trop soutenue, l’objectif n’est pas d’améliorer ses performances mais de se maintenir en forme.  

Vous ne devez pas travailler de manière intensive les muscles superficiels, les grands droits principalement, ceux des abdominaux qui auront de toutes façons du mal à se contracter ou se contracteront mal. Cela peut avoir des conséquences en post accouchement.  

Il faut également que vous acceptiez que vous allez prendre du poids et que c’est normal ! 

Nous vous déconseillons également de courir, puisque cela provoque des petites pressions sur le plancher pelvien, avec des organes qui vont supporter une charge qu’ils ne sont pas censés supporter, vous vous tenez debout c’est donc tout votre bassin qui souffre. 

Le sport adapté pour votre bien-être et votre enfant

La pratique d’une activité sportive adaptée est conseillée et participe à la préparation à l’accouchement.  

Il faut essayer d’éviter la sédentarité, puisqu’elle augmente les risques d’hypertension, de diabète, d’arthrite. Les exercices permettent également de diminuer les douleurs pendant la grossesse, ainsi que de préparer l’accouchement mais également de se sentir mieux. 

C’est donc une question d’équilibre ! 

Vous pouvez faire un peu de renforcement musculaire, essayer de muscler un peu votre dos, gardez vos jambes toniques, faire attention aux changements de son corps pour se sentir bien 😊 On ne cherche pas à prendre du muscle !  

 Il y a d’abord les exercices basiques qui ne demande pas de maîtrise de techniques précises, comme la marche, la natation, le yoga spécialisé et adapté à une période prénatale. 

Le sport pour les femmes enceintes – Voici quelques idées d’exercices basiques :  

  • La fente avant  

Exercice qui permet de solliciter la partie haute des fesses, le dessous des cuisses mais également le bas du dos qui sert à stabiliser le corps dans cet exercice. Il vous faut faire des séries régulières de répétition, alternées avec quelques instants de pause, en fonction de vos capacités du moment, apprenez à vous écouter. Elle consiste donc à écarter les pieds, garder le dos droit, les mains sur les hanches, faire un pas en avant le genou fléchi, et à revenir ensuite en position debout. 

  • Les squats : 

Exercice qui permet de faire travailler les fesses, les cuisses, mais aussi les abdominaux puisque tout votre corps est gainé. Vous devez écarter les pieds d’environ la largeur de vos hanches, garder le dos droit (s’il faut aidez vous d’un mur), fléchissez les genoux pour former un angle droit, maintenez quelques secondes la position et relevez-vous. Accompagnez vos mouvements avec votre respiration, en inspirant et expirant. 

  • Etirement à 4 pattes : 

Mettez-vous dont à 4 pattes, pour que la continuité de vos épaules et bras forment un angle droit avec votre buste, et de même avec vos jambes qui doivent également former un angle droit. Appliquez-vous à garder le dos droit, puis il faut que vous essayiez de ramener votre nombril le plus possible vers votre dos en rentrant votre ventre. Maintenez la position, puis faites bouger vos membres en tendant tour à tour, votre bras droit puis gauche et de même pour vos jambes.  

  • Les jambes sur les murs : 

Essentiels pour préparer votre accouchement, en faisant travailler votre bassin. Allongez-vous sur le dos, en mettant vos fesses contre un mur le plus proche que vous pouvez, et en tendant les jambes contre le mur avec les pieds vers le haut. Détendez-vous en vous concentrant sur votre respiration, écartez les bras, en tournant vos paumes de main vers le ciel, faites des respirations lentes et profondes. 

Dans tous les cas, écoutez-vous d’abord, votre corps change, c’est normal, rien ne sert de lutter ! Acceptez-vous, il n’y a que vous qui en fait un complexe en général, acceptez de mettre cette période entre parenthèse, et reprenez une fois votre bébé dans vos bras 😊